Comment devenir fou ...

Publié le par Effix

 

 

 

 

Comment devenir fou ...

 

 

 

 

 

 

Le 16 octobre dernier ma mère s'éteignait en la clinique Francheville de Périgueux après être passée la veille en état de mort cérébrale suite à un infarctus mésentérique dans la nuit du jeudi au vendredi 15 octobre.

 

Rien, pas même une intervention de dernière heure n'a pu la sauver.

 

Peut être était-ce ce qu'elle espérait aussi, depuis des mois déjà, voire des années ...

 

A la mort de Gaël déjà, en 2007, dix huit mois après notre père, elle avait déjà souhaité implicitement le rejoindre.

 

Plus de goût à la vie, enfin, pour ce qu'il lui en restait ...

 

Trois semaines plus tard, le 7 novembre, c'est mon frère aîné qui partait à son tour, foudroyé par une crise cardiaque...

 

En 2008, ma grand mère nous quittait aussi... mais là, à 96 ans, je dirais presque que cétait dans l'ordre des choses... naturellement !

 

En 4 ans donc, du 2 janvier 2006 au 7 novembre 2010, notre famille a perdu 5 de ses membres... et me voilà seul, avec mon frère de 41 ans, Grégory, "enfermé" dans un hôpital psychiatrique depuis l'âge de 8 ans ; handicapé à 90%, autiste, pratiquement sourd et muet... et je suis son tuteur.

 

Au moment du décès de maman, et avant celui de Jean-Christophe, j'ai fait, seul, les démarches sur place, en Dordogne, afin de procéder à l'inhumation de maman selon ses souhaits.

 

J'ai contacté les différents organismes, pris des rendez-vous, suivi les conseils, rencontré le maire et l'assistante sociale, peu dormi, à raison d'une à deux heures par nuit, et surtout, débarrassé tout ce qu'elle avait dans l'appartement qu'elle occupait en tant que locataire d'un petit deux pièces au centre du village.

 

J'ai fait au mieux dans le minimum de temps que je pouvais avoir, je suis resté neuf jours sur place.

 

Rentré tard le 25 octobre au soir, j'étais à ramasser à la petite cuiller...

 

Le matin, j'ai repris le court normal de ma vie, déballant aussi vite ue possible les colis ramenés de chez maman, afin que plus de traces ne restent dans la maison, à ma vue, histoire de commencer mon travail de deuil.... (je dois dire, qu'aujourd'hui encore il reste 4 cartons dans l'entrée que je ne sais où mettre).

 

En congé quelques jours, pour la Toussaint, j'ai repris le travail le 2 novembre, certains dirons trop tôt, je confirme, le soir même, j'ai vu Paul, mon médecin, qui m'a arrêté, mis au repos "forcé" pour dormir ce que je n'avais pas dormi depuis ce temps...

 

J'ai réellement dormi, 17 heures la première nuit, ou journée, je ne sais pas, à peine levé, j'ai redormi 15 heures ensuite...

 

Le dimanche 7 novembre avant de reprendre le travail en principe le lendemain, ma belle soeur m'appelle pour m'annoncer le décès de mon frère aîné, Jean - Christophe, mort à 52 ans d'une crise cardiaque foudroyante.

 

Avec une de mes filles, nous prenons la route le lendemain après avoir rendu visite à Paul afin d'avoir son avis quant à cette expédition des plus éprouvantes ; cela semble effectivement nécessaire !!

 

Nous renviendrons à Toulouse le 11 novembre dans la soirée.

 

Mais là où les choses ne sont pas simples et qui pourraient me rendre fou, sont les démarches administratives découlant du décès de maman.

 

J'ai pris une semaine de relache, bien qu'au travail, mais plus envie de me mettre dans les papiers.

 

C'est après cette semaine de repos psychologique, sous anxiolytiques, antidépresseurs et scomnifères, que je me lance dans les démarches sans fin, voire absurdes...

 

J'envoie aux organismes (CRAM, CPAM, Retraites, Crédits, CAF, etc...) une simple lettre avec en pièce jointe un simple acte de décès de maman.

 

Avant l'envoi du courrier, je prends soin d'ajouter le numéro sous lequel maman était enregistrée afin que le dossier soit remis à la personne concernée.

 

La première réponse m'a choquée, je dois dire que je ne m'attendais pas à ce genre de réponse, j'imagine une lettre type... mais bon, il serait bon que l'on relise les courriers avant de les envoyer.

 

"vous nous avez demandé de vous verser un capital décès au sujet du décès de Mme...."

 

Je n'ai rien demandé, et de quel droit demanderai-je quelque chose ???

 

Mais ce n'est pas là le plus absurde...

 

Pour que les soldes des différents organismes puissent être versés en déduction des frais d'inhumation (ce qui avait été convenu de vive voix avec ces dits organismes), je dois me faire établir un certificat d'hérédité.

 

Ce certificat peut être obtenu dans des mairies, sauf que maintenant seules quelques mairies acceptent, ou par le biais d'un notaire.

 

Maman n'avait que des dettes, aucun bien... donc pas de notaire.

 

Si je passe par le notaire, il semblerait, d'après renseignements pris à la chambre des notaires de Dordogne, que ce dit papier me coûte la bagatelle de 150€.

 

150€ pour toucher d'une part 121.63€ et d'autre part 35.46€... bref 7.09€ à partager avec mon frère... soit 3.545€ que je verserai en déduction sur la facture des frais d'obsèques, la gloire .... 

 

J'ai donc réussi à trouver une mairie qui accepte de me faire ce dit papier sans rien payer, celle de ma commune.

 

Mais, trop simple, il me faut réunir des papiers, et pas qu'un peu...

 

D'abord les actes de naissance et de décès de maman, ça, normal.

 

Mais je dois voir avec ses deux banques où elle avait des comptes (en négatif) afin d'obtenir un état de ses comptes à la date de son décès.

 

Or, pour avoir ces relevés informatiques des banques, il me faut fournir ................... un certificat d'hérédité...

 

J'ai l'impression de tourner en rond... pas vous ???

 

Après avoir rappelé l'organisme de retraite qui voulait me proposer l'énorme sommes de 35,46€, j'ai dit vouloir prendre le temps de la réflexion et décider si je donner suite ou pas...

 

Mais ce n'est pas si simple, si je refuse de percevoir cette grosse somme d'argent, je dois écrire en précisant que moi, personnellement, je refuse "l'héritage", si je le refuse aussi pour mon frère que j'ai en tutelle, je dois passer par le juge des tutelles...

 

Et si je déclare que mes deux autres frères sont décédés et qu'ils ne peuvent pas l'accepter........ je dois fournir un certificat d'hérédité !!!!

 

Je vous le dis, c'est une histoire de fou !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Publié dans Ma famille proche

Commenter cet article