Voyage de nos cousins Mestraud vers le nouveau monde !

Publié le par Effix

Voyage de nos cousins MESTRAUD vers le nouveau monde.

Dans mes recherches perpétuelles vers la connaissance de notre famille MESTRAUD,  j’arrive maintenant à quelques données pour le moins intéressantes.

 

Une photo que nous avons depuis quelques temps dans la famille montre les enfants de Maximin MESTRAUD aux portes du nouveau monde, pour une nouvelle vie. Maximin, de son mariage avec Frances BEDFORD a eu je vous le rappelle cinq garçons et une fille.

 

 Maximin MESTRAUD
 

 

Maximin², le fils aîné, parti de son côté en Espagne afin de fonder une famille avec Dolorès SIMANCAS RAMON.

 

 Maximin MESTRAUD dit Maximino

 

Cela n’empêchera pas notre « cousin » de rejoindre Singapour et une dénommée Dolorès JACKSON afin d’y avoir une double vie, et une double famille également. Nous n’avons pas trouver trace de cette union et de cette descendance à ce jour.

 

Dolorès SIMANCAS RAMON 

 

Seule enfant actuellement retrouvée et vivante de nos jours Rosario MESTRAUD SIMANCAS qui du haut de ses 95 printemps nous offre un signature indélébile de cette époque qui nous semble si lointaine et légitime.

 

 Rosario MESTRAUD SIMANCAS

 

Maximin² était négociant en vin et spiritueux pour la « maison DOMEQ » en Espagne pour l'Asie et principalement les Philippines, Singapour et Malaisie.

 

Mort de la malaria, il fut enterré à Singapour, le cimetière a disparu.

 

Certificat de décès établi par L.D. Pringle…

 

Les autres frères ainsi que la sœur « Alice » ont eu une vie un peu moins mouvementée (quoi que !!!) :

 

 Les MESTRAUD à New York

 

Alfred MESTRAUD est arrivé aux Etats Unis  et est parti vivre en Californie en 1911.

 

Alfred MESTRAUD 

 

Arrivé à bord du navire "le Saint Paul" (Construit par William Cramp et fils, constructeurs de navires de Philadelphie, Pennsylvanie, en 1895. Il développe 11.629 tonnes brutes ; 554 pieds (point d'ébullition) longueur : 63 pieds de large. Moteurs quadruples d'expansion de vapeur, vis jumelle. Vitesse commerciale : 19 noeuds. 1.370 passagers (troisième classe : 350 ; première classe : 220 ; seconde classe : 800). Construit pour la ligne américaine Southampton-New York, il est bâptisé "The Saint Paul".

 

Utilisé par la Marine des USA en tant que croiseur auxiliaire dans la guerre Espagnole-Américaine de 1898, il est transféré à la marine des Etats-Unis, sous pavillon américain, en 1918 est rebaptisé USS Knoxville (Service de transport armé).

 

Chaviré, il est remonté en avril 1918 et retourné à la ligne américaine sous son nom d’origine "Saint Paul", en 1920 pour des services transatlantiques. Il passe à la ferraille en Allemagne en 1923.

 

 Le Saint Paul

 

Martha LEBEAU et Poppy, la plus jeunes des enfants arriveront aux USA le 12 mai 1912 à bord du Carmania, au départ de Liverpool, Martha et Poppy sont déclarées comme étant françaises.

 

Le Carmania 

 

Quant à Paul-Alfred et Violet, déclarés comme Britanniques, ils voyagent quelques mois plus tard en provenance de Liverpool également, à bord du Mégantic et arrivent aux USA le 21décembre 1912.

 

 Le Megantic

 

 

Marié en 1896 à Paris 7ème, Ernest sera père pour la première fois en 1897 avec la naissance de Robert MESTRAUD (premier du nom) et la seconde fois avec celle de sa fille, Lucie in 1898.

 

Ernest MESTRAUD 

 

 Robert MESTRAUD

 

 Lucie MESTRAUD

 

 

Ernest, quant à lui ne semble pas pour le moment avoir le goût du voyage et reste sagement en Grande Bretagne.

 

Lors des voyages de son père et sa sœur Alice, en France, celui ci restera en son pays natal avec sa femme Jeanne RAMELET, française née à Paris, et enfants Robert et Lucie nés également à Paris.

 

 Jeanne RAMELET

 

 

Emile, notre ancêtre « branche française » fera lui aussi un séjour aux Etats Unis, probablement en visite chez un de ses frères. J’ai retrouvé « un avis de passager » entrant aux Etats Unis dans Internet en même temps que sa sœur Alice qui l’accompagne.

 

Emile MESTRAUD 

 

 

Il est enregistré dans le « quartier des arrivants de décembre » sans précision de l’année, tout comme sa sœur. Son nom est enregistré sans le Volume 11 à la page 502.

 

Lors du mariage de son frère Ernest, dont il est le témoin, il a la profession de « coupeur », probablement dans le textile puisque issu d’une famille de tailleurs d’habits.

 

Il loge à cette époque au 21 rue du bac à Paris : la rue du Bac aboutit au Pont Royal avant le quai des Tuileries …

 

21, rue du Bas à Paris 

 

 

Puis au moment de la naissance de Denise MESTRAUD, leur première fille après deux garçons, Emile et Léon, nés au 23 avenue de la Bourbonnais, les parents, Emile MESTRAUD et Louise-Annette JOURDAIN logent dans le 11ème arrondissement au 12 rue La Bruyère.

 

 23, avenue de la Bourdonnais à Paris

 

 12, rue la Bruyère à Paris

 

 

La Famille s’expatriera ensuite vers la Côte d’Azur, à Nice pour la naissance de Marcelle en 1907 et de Huguette MESTRAUD (première du nom) dont je n’ai aucune trace de naissance ni de décès, la mairie de Nice refusant de me délivrer l’acte.

 

 

Alice, quant à elle, du même voyage est enregistrée dans le « quartier des arrivants de décembre ».

 

 Alice MESTRAUD

 

Son nom est enregistré sous le Volume 8b à la page 482.

 

Elle reviendra en visite en France et probablement en Espagne toujours accompagnée de son père, Maximin, puisqu’elle parle d’un voyage dans un courrier mi français, mi anglais à son frère Maximin² (courrier fourni avec la très aimable autorisation de Rosario HOSPITAL, fille de Rosario MESTRAUD SIMANCAS citée plus haut et qui habitent toutes les deux dans la région de Tulle en Corrèze.

 

Rosario HOSPITAL 

 

 

Le cas Arthur :

 

Arthur aura comme son frère aîné fait deux voyages aux Etats Unis et là, les mystères continuent...

 

Arthur MESTRAUD 

 

 

Le premier voyage aux Etats Unis le 12 octobre 1914 à bord du navire "Rochambeau" (Construit par Chantiers de Penhoet, Saint Nazaire, France, en 1911. 12.678 tonnes brutes ; 598 pieds (point d'ébullition) longueur : 63 pieds de large. Moteurs triples d'expansion de vapeur, vis jumelle. Vitesse commerciale 15 noeuds. 2.078 passagers (troisième classe : 428 première classe : 200 seconde classe :1.450). Construit pour la ligne française, sous pavillon français, en 1911 est appelé "Rochambeau". Le Havre-New York et Bordeaux-New York. Il sera mis à la ferraille à Dunkerque en 1934 après de bons et loyaux services...

 

 Le Rochambeau

 

Sur le registre, Arthur déclare habiter à Wichita, ville dans le Kansas. Non seulement il déclare y habiter, mais aussi y être né alors qu’il est né le 23 septembre 1880, à Pimlico (Middlesex) en Grande Bretagne.

 

Pourquoi cette déclaration ? Son adresse à Wichita est au 44 Marie Street, Wichita- Kansas.

 

L’enregistrement sur le cahier de bord du navire se trouve à l’avant dernière ligne de la page.

 

Il y est précisé l’âge de 34 ans pour Arthur avec sa date de naissance September 23rd 1880 à Wichita Kansas soit 23 septembre 1880, sauf le lieu est différent...

 

Puis à la colonne en fin de page son domicile 44 Marie Street Wichita Kansas ?

 

La famille MESTRAUD joue avec les énigmes semble t-il ?

 

Arthur reviendra cependant une seconde fois aux Etats Unis, le 24 novembre 1915, sur le navire "La Touraine" en provenance de Bordeaux (Construit par Chantiers de Penhoet, Saint- Nazaire, France, en 1891. Il développe 9.047 tonnes brutes ; 536 pieds (point d'ébullition) longueur : 536 pieds de large. Moteurs triples d'expansion de vapeur, vis jumelle. Vitesse commerciale : 19 noeuds. 1.090 passagers (392 première classe, troisième classe 98 ; seconde classe : 600).

 

 Le Touraine

 

Construit pour la ligne française Le Havre-New York, sous pavillon français, en 1891 il est baptisé "La Touraine" .

 

Utilisé comme hôtel maritime flottant à Gothenburg, en Suède en 1923, il sera bon pour la ferraille en France en 1923.

 

Arthur est accompagné de son épouse Ketty BANTA, et de leur fils Maxime âgé de 8 ans.

 

Question… : depuis combien de temps Ketty et Arthur vivent ils ensemble aux Etats Unis ? Où alors vivaient ils en Grande Bretagne ou en France auparavant puisqu’il partent de Bordeaux ?

 

Qui sont ils venus voir éventuellement ? Emile ? Il est dit aussi que Alice habitait Bordeaux, mais ont-ils profité de la proximité de l’Espagne afin de rendre une visite à Maximin² ?

 

Sur le registre ci dessous nous pouvons voir que Ketty BANTA, ici appelée Kata, ment également sur son âge en se rajeunissant de 3 années. Elle est née en fait le 7 décembre 1879 et non le 7 décembre 1882. Ce qui, de fait, la rend plus jeune que son époux. Coquetterie, ou désir d’Arthur ?

 

Maxime connu par Rosario MESTRAUD SIMANCAS sous le nom de Maximin (3ème du nom), est alors âgé de 8 ans et l’on apprend enfin sa date et son lieu de naissance, en espérant que cette fois, elle soit juste : 22 mai 1907 à Lincoln dans le Nebraska  au nord de Wichita (Kansas).

 

Si la date est véridique, Arthur aurait été père à 29 ans, Ketty à 30. Il n’a jamais été connu d’autres enfants de cette union.

 

Ketty décèdera à Montpellier à l’âge de 79 ans, Arthur également à Montpellier presque 3 années plus tard à 81 ans.

 

 

 

Leur fils, Maximin3 se mariera paraît-il avec une indienne qui sera suspectée de son assassinat sans jamais être inquiétée puisqu’elle aurait pris la fuite avec leur fils commun… Aucune preuve à ce jour.

 

On trouvera à la suite, l’acte de décès de Ketty BANTA. Je me suis rendu à Saint-Jean-de-Védas dans le département de l’Hérault lors d’un de nos week-end dans la région. J’ai fait des recherches dans le cimetière de la commune sans aucun succès.

 

Acte de décès de Ketty BANTA 

 

Une fois à la Mairie, et après plus d’une heure de recherches avec les personnes du service des sépultures, on m’a remis un document spécifiant que les restes de notre tante américaine avaient séjourné plus de temps que le voulait la loi à un emplacement non entretenu et qu’ils avaient versé aux ossuaires.

 

Quand à la dépouille de l’Oncle Arthur, à son décès, seul et sans famille, il a été inhumé dans la fosse commune du cimetière de Montpellier.

 

Vous remarquerez que sur l’acte de décès, il est noté un lieu de naissance une fois de plus erroné, Wichita, alors que, vu plus haut, Arthur est né à Pimlico (GB).

 

 Acte de décès d'Arthur MESTRAUD

 

 

Quelques nouvelles plus actuelles :

 

Chez l’Oncle Maximin (Espagne et Singapour) la descendance directe est :

 

  • Relation avec ? ? , dont
    • Manuela
    • Garçon +
  • Marié avec Dolorès SIMANCAS RAMON +, dont
    • Dolorès +1931
    • Angeles 1904-1973
    • Carmen 1906-1997
    • Encarnaciòn 1907-2000
    • Rosario 1909-
    • Maximin 1911-1981 (quatrième du nom)
  • Relation, Singapour, avec Dolores JACKSON , dont
    • Fils 1
    • Fils 2
    • Fille 1 + 

 Chez l’Oncle Alfred, (Etats Unis) la descendance directe est :

  • Marié avec Martha LEBEAU 1875-1955, dont
    • Violette
    • Paul 1896-1978
    • Poppy 1901-1987

Stephen MESTRAUD, descendant d’Ernest est allé aux adresses que je lui ai trouvées sur Internet et a retrouvé des « cousins » descendants des filles du couple MESTRAUD-LEBEAU. Les contacts devraient se faire prochainement..

 

Alfred est décédé d’une hémorragie cérébrale en le 18 octobre 1940 à Santa Barbara en Californie. Martha est décédée à l’hôpital St Francis de Santa-Barbara, quinze années plus tard le 3 avril 1955 entourée de ses enfants.

 

Leur fils, Paul Alfred, s’est marié 3 fois, la première fois en 1943 avec une prénommée Mae… la troisième fois le 30 avril 1965 avec Ruth MARTIN, un second mariage avec une Marguerite (Margaret probablement) intervient entre les deux. De ses trois unions aucun enfant n’a vu le jour. Paul-Alfred et sa dernière épouse Ruth, décèderont le même jour, renversés par une moto :

 

Un couple d'Anaheim âgé a été tué sur le coup vendredi soir où ils ont été frappés par une petite moto lorsqu’ils traversaient le Boulevard de Plage au milieu du bloc au sud de l’avenue de Lincoln, a dit la Police.

 

Le motocycliste Stéphane Craig Fisher, 25ans, aussi d'Anaheim a été sérieusement blessé dans l'accident et a été admis à l'Hôpital communal de l'Ouest d’Anaheim selon la police. Déclaré décédés, les victimes étaient Paul Alfred MESTRAUD, 82 ans et sa femme Ruth, 81 ans, du 235 « Plage Boulevard » Street. (Boulevard de la plage)

 

Ils traversaient la rue devant le portail de la maison dans laquelle ils ont vécu. L'accident est arrivé à 17h41.

 

Fischer n'a pas été cité mais la police examine la cause de l'accident (documents fournis par Helen Rydell).

 

Chez l’Oncle Ernest, (Grande Bretagne) la descendance directe est :

 

  • Marié le 7 juillet 1896, Paris 7ème (75), avec Jeanne RAMELET 1876,
          
    (témoins: Emile MESTRAUD, Dominique FERRARIS, Alfred MESTRAUD, Armand FABRE), dont
    • Robert 1897
    • Lucie 1898-1998

Robert aura deux enfants de son mariage avec une française, Marie FOURCADE : André et Jacqueline. 

 

J’ai eu le plaisir de rencontrer André ainsi que John son fils, et Jane l’épouse de ce dernier dans un camping près de Perpignan (66) l’année 2003. Les deux filles du couple étaient présentes ainsi que mes enfants…

 

Une rencontre très intéressante et très excitante. En 2004, à vrai dire mercredi 26 mai, j’ai eu le plaisir de rencontrer Stephen (cité plus haut) qui m’a rendu visite à Toulouse.

 

Chez Emile, (France) la descendance directe est :

  • Marié le 16 février 1898, Paris 7ème, avec Louise Annette JOURDAIN 1878-1959,  dont
          
    • Emile 1898-1899
    • Léon 1899-1977
    • Denise 1901-1953
    • Marcelle 1907-1987
    • Huguette décédée à 20 ans 

Léon a donné les enfants MESTRAUD et DAVID, Denise les enfants BUHLER, Marcelle les enfants CHENES.

 

Emile est né le 3 octobre 1874, Sir Winston CHURCHILL le 30 novembre de la même année.

 

Chez la Tante Alice, (Grande Bretagne et peut être France) pas de descendance .

Chez l’Oncle Arthur, (Etats Unis et France) la descendance directe s’arrête à ce que nous avons vu  plus haut : Maximin (3ème du nom et son fils dont on n’a plus de traces).

 

Gustave Flaubert décède l’année de sa naissance et la France choisit le 14 juillet comme jour de fête nationale... Le 26 janvier 1962, soit 25 jours après le décès d’Arthur, le gangster américain Lucky Luciano meurt…

 

Publié dans effix31500-genealogie

Commenter cet article

effix 02/07/2005 19:36

C'est bien ma fille, le seul petit problème c'est qu'elle ne s'appelle pas Jackson !!! Mais SIMANCAS RAMON ha ha ha ! Pa²

mays 02/07/2005 12:10

hello!! c re-moi!!!! tu c koi?? ben j'adore la robe de Dolorès JACKSON !!!! j'aime trop trop!
mais grave koi!! mdr! vive mon langage!!! jtm, kisss!!! mays