I.N.R.I

Publié le par DAVID

 
Il a gommé sa vie, en un moment d’adynamie, de mélancolie, de vrai spleen,
Au fond de ses yeux scintillants enchaînés à des traits enchanteurs.
Nous avons fait de nos qualités cachées, une fusion de défauts hors la loi,
L’intégral n’a plus cour de nos jours et n’est qu’outlaw, desperado, misérable.
La compile de nos sens. Un accord, une gamme sans clé, de ci de là !
Je devine, en lui, quelque chose d’étrange, de sensible, de sincèrement sincère. ;
Une rareté, un péché, notre défaut la franchise !
Il est lui, je suis moi, il est moi, je suis lui, mais qui sommes-nous ? Complices ou complets.
Laissez-nous l’instant du moment, le moment de chaque instant, laissez-nous ! Oui nous !
Il est seul, comme personne au monde, seul d’être seul, seul d’amour, seul de la vie, seul !
J’ai besoin de lui, a t-il besoin de moi, de ce que je suis ou ne suis pas,
De ce que je représente, celui que je remplace, celui qui est parti, qui n’est plus ;
Près de lui, près de moi, à la place, à ma place ! A Sa place !
Il est ma recherche, il est mon envie, il est l’abstrait, le concret, l’irréel et l’effectif !
Il est présent en mes pensées, il est mes pensées, il est ma blessure, et me cicatrise,
Il se soigne, il se parachève, il me maltraite avec amour, me fait mal, me frappe le démon,
Il diabolise mes songes, mes rêves et l’aube de mes doux cauchemars, de mes attentes,
De mes ententes ! Il subsiste encore et toujours au plus profond de mon ego,
Il a été, était, est, sera, restera et demeurera !
A TOI !
 
F-Xavier DAVID
Le mardi 28 mars 2000

Publié dans Poèmes et textes

Commenter cet article